L’internement des Nomades, une histoire française (1940-1946)

Cette exposition a été présentée du 14 novembre 2018 au 17 mars 2019 au Mémorial de la Shoah de Paris.

D’octobre 1940 à mai 1946, près de 6700 personnes, en majorité françaises, dont un grand nombre d’enfants, ont été internées dans plus d’une trentaine de camps pour Nomades situés sur l’ensemble du territoire métropolitain. 

Avec cette exposition, le Mémorial de la Shoah propose, pour la première fois, un éclairage complet sur la politique menée par la France entre 1939 et 1946 envers ceux que la loi française désignait sous le terme de Nomades. Si elle fut différente de la politique allemande menée dans le reste de l’Europe envers les Zigeuner (Tsiganes), cette politique constitue un épisode parmi les plus dramatiques de la Seconde Guerre mondiale sur notre territoire, une page terrible dont la mémoire fut longtemps occultée.

 

site web de l’exposition

Comité scientifique

Marie-Christine Hubert, historienne et archiviste
Emmanuel Filhol, enseignant chercheur à l’université de Bordeaux 1
Monique Heddebaut, historienne et présidente de la société historique de Flines-les-Raches
Théophile Leroy, enseignant d’histoire-géographie
Ilsen About, chargé de recherche au CNRS, Centre Georges Simmel, EHESS
Jerome Bonin, président du Mémorial des Nomades de France
Alexandre Doulut, historien, doctorant à l’université Paris 1

Coordination scientifique : 

Théophile Leroy, enseignant d’histoire-géographie

Coordination / recherches iconographiques :

Sophie Nagiscarde, Mémorial de la Shoah
Bruna Lo Biundo et Sandra Nagel, Past/Not Past.

Graphisme et scénographie :
Eric and Marie

Cartographie :
Fabrice Le Goff