Rapport moral de l’institution

ÉDITORIAL

Éric de Rothschild. © DR.

Éric de Rothschild © DR.

L’année 2018 fut une année riche, dense et pleine d’espoir pour le Mémorial. Parmi tous les évènements qui se sont succédé, certains sont plus importants, plus essentiels que d’autres, notamment :

• Une fréquentation en hausse de plus de 10% en 2017, après une augmentation de 20% en 2018. Plus de 282 000 visiteurs à Paris et, si on inclut le Cercil et nos activités hors les murs, c’est plus de 470 000 personnes qui visitent ou sont en contact éducatif avec le Mémorial.

• Des expositions temporaires qui ont connu un grand succès : August Sander, Beate et Serge Klarsfeld et Regards d’artistes.

• Un rapprochement avec le Cercil-Musée Mémorial des enfants du Vél’d’Hiv (centre d’études et de recherches sur l’histoire des camps d’internement du Loiret), créé en 1992 à l’initiative d’Hélène Mouchard Zay, la fille du ministre Jean Zay, cruellement assassiné en 1944 par la Milice. Après des années de travail, en 2011, Hélène Mouchard Zay, alors présidente, a réussi à établir un musée Mémorial à Orléans dédié à l’histoire des camps d’internement du Loiret avec l’aide de la Mairie et des collectivités. Nous sommes honorés et ravis que le Cercil ait rejoint le Mémorial.

• Le développement de notre activité pédagogique qui représente aujourd’hui près de 50% de notre budget. En effet, depuis plusieurs années, le Mémorial est devenu un acteur du combat pour l’éducation contre l’antisémitisme et contre la haine de l’autre, avec les armes qui sont les nôtres : celles de l’éducation et celles de l’Histoire. Ce travail de terrain, nous l’accomplissons dans toute la France et notamment dans les zones sensibles.

Le Mémorial ne cesse d’évoluer et d’avancer 76 ans après sa création, ceci en fonction des besoins de la société dans laquelle il travaille, tout en restant fidèle à la mission définie par nos fondateurs. Tout ce formidable travail ne se réalise que grâce au personnel, aux bénévoles, aux donateurs que je remercie ici du fond du cœur. Ayez une reconnaissance toute particulière pour ces grands et chers amis, rescapés de l’enfer, qui ont la volonté et le courage de témoigner. Ces témoignages sont l’un des outils les plus efficaces dans cette lutte contre l’antisémitisme.

Éric de Rothschild
Président du Mémorial de la Shoah

 

RAPPORT MORAL 2018 (PDF)

ARCHIVES DES RAPPORTS MORAUX DEPUIS 2004