15

AUTOUR DU 27 JANVIER

projection dimanche 14 janvier 2018 à 17 h 30

Auschwitz Projekt d Emil Weiss (France, documentaire, 52 mn, Mishkan World Productions, Arte, 2017. Avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah)

en avant-première

En montrant les vestiges existants sur le terrain, Auschwitz Projekt présente la première opération de grande envergure visant l aménagement territorial de l Europe de l Est annexé au Grand Reich. Ici sont réunies toutes les politiques mises en œuvre par l État nazi : la politique territoriale, la politique démographique et raciale, la politique concentrationnaire, la politique d extermination, la politique industrielle, la politique agricole et celle de la recherche scientifique. Auschwitz est en réalité l « immanence incandescente » du projet hitlérien.

En présence du réalisateur.

Entrée libre sur réservation

rencontre dimanche 21 janvier 2018 à 11 h 30

L amour après (À l occasion de la parution de L amour après de Marceline Loridan-Ivens, éd. Grasset, 2018)

Marceline Loridan-Ivens regarde en elle, se souvient et se livre à son amie d écriture Judith Perrignon. Une vie d amour et de sentiments, tandis que le passé ne se laisse jamais enfouir. Peut-on aimer et désirer après les camps ? Ou reste-t-on à jamais la « fille de Birkenau » ? Au fil des pages merveilleusement libres, sensuelles et âpres, Marceline ouvre sa « valise d amour » et nous livre la plus belle leçon de vie qu on puisse imaginer.

En présence de l auteure. Animée par Marion Ruggieri, journaliste, Elle et France 5.

Entrée libre sur réservation

rencontre dimanche 21 janvier 2018 à 14 h 30

Le Juif qui savait (À l occasion de la parution du Juif qui savait. Wilno-Jérusalem : la figure légendaire d Abba Kovner (1918-1987) de Dina Porat, éd. Le Bord de l eau, 2017. Avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah)

Juif, combattant, poète, Abba Kovner a 23 ans quand il se retrouve enfermé dans le ghetto de Wilno (Vilnius). Après avoir tenté d y organiser l insurrection, ce leader-né s enfuit par les égouts pour gagner la forêt, où il devient une légende par ses exploits au combat. Surtout, Abba Kovner est le premier à avoir publiquement appelé les siens à prendre les armes.

En présence de l auteure, d Alexandra Laignel- Lavastine, traductrice, et Jean-Luc Landier, ancien directeur général adjoint de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah. Animée par Samuel Blumenfeld, journaliste, Le Monde.

Entrée libre sur réservation

CYCLE DANS LE CADRE DE LA « JOURNéE DE LA MéMOIRE DE L HOLOCAUSTE »