Journée d’étude Rencontre suivie d'une projection

mercredi 15 novembre 2017 à 14h

Faire l’histoire des engagés volontaires juifs dans les deux guerres mondiales.

Organisée avec la Commission engagés volontaires anciens combattants juifs du Mémorial de la Shoah.

engagés-volontaires-juifs2

Inauguration du monument dédié aux engagés volontaires juifs étrangers au cimetière parisien de Bagneux (Hauts-de-Seine) sous la présidence d’honneur du Président de la République Vincent Auriol.France, le 5 décembre 1948. Mémorial de la Shoah/UEVACJ-EA.

En 1914 comme en 1939, des dizaines de milliers d’étrangers s’engagent dans l’armée française afin de défendre leur patrie d’adoption. Parmi eux figurent des milliers de Juifs. Leur destin durant la Seconde Guerre mondiale sera à la fois héroïque et tragique face à la Shoah. Afin d’encourager la recherche historique sur cette histoire souvent méconnue, le Mémorial de la Shoah propose de revenir sur ces événements et de présenter les nombreuses ressources documentaires disponibles.

En présence de :
Rachid Azzouz, IA-IPR histoire-géographie, académie de Paris,
Agnès Chablat- Beylot, conservateur en chef du patrimoine, Centre historique des archives du service historique de la Défense,
capitaine Géraud Seznec, conservateur, musée de la Légion étrangère, chef de la Division histoire et patrimoine de la Légion étrangère,
Patricia Gillet, conservateur en chef du patrimoine, responsable du pôle Seconde Guerre mondiale aux Archives nationales,
Philippe Joutard, historien, recteur d’académie honoraire, professeur émérite d’histoire moderne, université de Provence Aix- Marseille I,
Delphine Richard, doctorante en histoire contemporaine,
Karen Taieb, responsable des archives, Mémorial de la Shoah,
Arnold Bac et François Szulman (sous réserve), membres de la Commission engagés volontaires anciens combattants juifs, Mémorial de la Shoah.

suivie de la projection de

Les Régiments ficelles : des héros dans la tourmente de 1940 de Robert Mugnerot

France, documentaire, 52 mn, Victorimage Production, avec France Télévisions, 2010. Avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Les régiments de marche de volontaires étrangers (RMVE) sont constitués de jeunes gens venant du monde entier, dont un tiers de Juifs d’Europe de l’Est et un autre tiers d’Espagnols républicains. Ces RMVE faisaient partie de la Légion. Ils étaient composés d’une cinquantaine de nationalités, des Russes blancs, des Arméniens, des Italiens, des Polonais, des Allemands antinazis, des Juifs d’Europe centrale et orientale, des Espagnols républicains. Ils sont mal équipés, d’où leur surnom, et se défendent avec courage.