Les bibliothèques spoliées

Entre 5 et 10 millions de livres ont été volés à leurs propriétaires juifs. Le Mémorial de la Shoah met à la disposition du public deux bases de données qui recensent les spoliations de personnes privées et des organismes.

Le dépouillement des dossiers de la sous-commission des livres au sein de la Commission à la récupération artistique mise en place après la Libération, active de 1945 à 1950, conservés aux Archives nationales et aux Archives diplomatiques ont permis de cerner l’importance des spoliations de bibliothèques privées ou associatives. Entre 5 et 10 millions de livres ont été arrachés à leurs propriétaires, juifs pour la plupart, stockés dans des garages ou emportés en Allemagne. Deux ensembles de spoliés ont été distingués : les personnes privées, les institutions ou organismes spoliés.

Ces deux ensembles d’informations sont regroupées dans une base accessible par un moteur de recherche.

Ces informations sont également publiées dans deux documents téléchargeables qui illustrent et complètent l’ouvrage de Martine Poulain « Livres pillés, lectures surveillées. Les bibliothèques françaises sous l’Occupation ».

Télécharger la base « Liste de personnes spoliées »

Télécharger la base « Liste d’institutions spoliées »

Pour toute information
Contacter le Mémorial : archives@memorialdelashoah.org

Référence de l’ouvrage
« Livres pillés, lectures surveillées. Les bibliothèques françaises sous l’Occupation », Martine Poulain, Gallimard, NRF Essais, octobre 2008, 587 p., rééd Folio Histoire, nov. 2013.