Le génocide des Arméniens de l’Empire ottoman

© B. Kouyoumdjian

Durant la Première Guerre mondiale, le comité Union et Progrès, parti-État au nationalisme exclusif gouvernant l’Empire ottoman, a mis en oeuvre la destruction systématique de ses sujets arméniens et syriaques, rompant ainsi avec la tradition impériale multiethnique. Le contexte de guerre a constitué la condition nécessaire, propice à ces violences de masse planifiées qui ont été menées en deux étapes : d’avril à octobre 1915, puis de mars à décembre 1916. Interdits de retour par la république kémaliste, les rescapés et leurs descendants forment aujourd’hui une diaspora mondiale.

flag-fr

 

Dans les établissements
scolaires Franciliens
Dans les autres établissements,
associations ou collectivités
Fiche technique
Fiche d’inscription IDF Fiche d’inscription
Attestation d’assurance

LIVRET PÉDAGOGIQUE

site de l’exposition