Voyages d’étude à Auschwitz

Le Mémorial de la Shoah organise chaque année une dizaine de voyages d’étude d’une journée au camp d’Auschwitz à l’attention des lycées d’Île-de-France et de plusieurs régions françaises. Ces voyages sont encadrés par des historiens du Mémorial.

Ces voyages pour les lycéens sont encadrés par des historiens du Mémorial, et accompagnés dans la mesure du possible par d’anciens déportés. Chaque année, les travaux des élèves qui se sont rendus au camp d’Auschwitz-Birkenau sont consultables sur le mini-site Internet intitulé « Voyages d’étude à Auschwitz ».

VOIR LE SITE

Voyages pour les lycées de province organisés avec la Fondation pour la Mémoire de la Shoah

Ces voyages sont destinés aux élèves de Première et de Terminale de l’enseignement public et privé sous contrat. Ils s’adressent uniquement à des classes entières, accompagnées de deux enseignants, sur le principe du volontariat. Il appartient à chaque équipe enseignante de réaliser un projet pédagogique dans lequel s’inscrit le voyage d’étude (exposition, atelier d’écriture, DVD, site Internet, pièce de théâtre…).
Le Mémorial de la Shoah accompagne les classes retenues dans la mise en œuvre de ce projet.

Voyage de 1 journée à 2 jours

1 journée :

  • mercredi 18 janvier 2017 depuis Deauville
  • mercredi 1er février 2017 depuis Marseille
  • jeudi 2 février 2017 depuis Nice
  • mercredi 1er mars 2017 depuis Toulouse
  • mercredi 8 mars 2017 depuis Strasbourg

2 journées :

  • du mardi 14 au mercredi 15 mars 2017 depuis Nantes

Les inscriptions sont prises en compte en fonction de la qualité et de la pertinence du projet pédagogique présenté.

Tarif : Variable selon les régions (hors acheminement à l’aéroport et repas de midi). Les vols sont opérés au départ
des métropoles régionales.

Renseignements :
Tél. : 01 53 01 17 83 ou charlotte.leprovost@memorialdelashoah.org

 

Voyages pour les lycées franciliens organisés avec le Conseil régional d’Île-de-France

Quatre voyages d’étude d’une journée sont organisés pour les 29 premiers lycées et CFA franciliens inscrits à raison de 20 personnes par établissement (18 élèves et 2 enseignants).
Les établissements retenus doivent sélectionner les lycéens les plus impliqués en leur demandant de rédiger une lettre de motivation adressée à l’équipe éducative.
Les élèves participants sont accueillis au Mémorial pour une préparation au voyage d’étude, puis sont invités à réaliser un projet éducatif collectif (prenant la forme d’un panneau d’exposition) afin de communiquer leur expérience à leurs camarades.
Ces panneaux constitueront ensuite l’exposition itinérante Vision des camps d’Auschwitz-Birkenau par les jeunes Franciliens, susceptible de circuler au sein des établissements qui en font la demande.

Voyage de 1 journée

  • mardi 22 novembre 2016
  • mercredi 23 novembre 2016
  • mardi 29 novembre 2016
  • mercredi 30 novembre 2016

Tarif : Gratuit (tous les frais sont pris en charge par le mémorial et la région Île-de-France, hors acheminement à l’aéroport). Le Mémorial de la Shoah prend en charge l’organisation du voyage sur le plan logistique.

Les appels à candidature sont envoyés aux établissements par le Conseil régional d’Île-de-France. Les lycées qui ont participé à cette action au cours de l’année scolaire précédente ne peuvent représenter leur candidature.

Renseignements : au 01 53 01 17 83 ou charlotte.leprovost@memorialdelashoah.org

Pour les établissements retenus :

  • Réunion préparatoire le mercredi 5 octobre 2016 à 14 h 30 au Mémorial de la Shoah.
  • Journée de formation au choix : mercredi 19 octobre 2016 ou mercredi 9 novembre 2016 au Mémorial de la Shoah.
  • Réunion d’échanges sur les projets pédagogiques: mercredi 7 décembre 2016

La présence des coordinateurs (professeurs, formateurs) est indispensable. Trois semaines après le voyage en Pologne : les établissements devront remettre les éléments de leur panneau d’exposition lors d’une réunion au Mémorial de la Shoah.

« Les jeunes ont souvent du mal à être dans la réalité du moment dans lequel ils vivent et il est encore plus difficile souvent de leur transmettre un passé qui apparaît bien lointain et abstrait (…) Vous leur avez permis ainsi de mieux comprendre le passé, de l’intégrer dans leur culture. Le déplacement à Auschwitz a fait de ces jeunes lycéens des hérauts qui ne pourront que poursuivre cette oeuvre pour le vivre ensemble, pour la paix. »
Mme J., professeur d’Histoire-Géographie Lycée, Bouxwiller (67)